Vers une Nintendo Switch PRO ?

0
87

Alors que les deux géants du jeu vidéo que sont Microsoft et Sony se livrent dans une bataille sans fin, du côté de chez Nintendo, tout semble aller dans le meilleur des mondes. La Switch fonctionne très bien et les jeux battent des records de vente pour la marque. Une nouvelle version semble d’ors-et-déjà au programme, il est fort probable qu’elle arrive prochainement pour ne pas louper la hype de la “nextgen” mais à la sauce Nintendo.

Nintendo Switch Pro

La route du succès

On ne va pas se mentir, tout le monde pensait Nintendo mort et enterré après la débâcle de la Wii U. Un bon produit, certes, mais tellement mal marketé que le grand public n’avait même pas compris qu’il s’agissait d’une nouvelle machine. Si on avait là un concept intéressant, dans la pratique la “mablette” n’aura pas su convaincre les joueurs et les développeurs. Afin de ne pas commettre la même erreur, Nintendo est revenu sur le devant de la scène avec la Switch qui s’est attaqué à deux marchés en même temps : la console de salon et la portable. Un pari ambitieux qui leur a permis d’attaquer sur tous les fronts. Finalement c’est ce que l’on espérait de la Wii U qui a été porté dans cette machine transportable mais qui peut aussi être utilisée dans le salon. Une idée tellement novatrice que le grand public a tout de suite adhéré, soutenu par des titres dont seul Nintendo a le secret.

Il faut dire que Big N est un peu le seul dans ce secteur de l’entertainment. Une console pensée pour jouer en famille et à plusieurs sur le même écran. Le côté portable est aussi un aspect sur lequel on attend Nintendo. Le succès de leurs consoles portables est un peu leur marque de fabrique. En combinant ainsi les deux mondes, ils ont vu juste et la Switch a su conquérir un marché déjà saturé par des entreprises milliardaires. S’il y a bien longtemps que la course à la puissance n’est plus au programme, les expériences proposées sont suffisamment originales pour ne plus avoir besoin de faire la guerre avec la concurrence sur ce point. Parce que ce sont justement ces expériences qui comptent chez Nintendo. Ce que l’on attendait moins, ce sont les éditeurs tiers qui ont sauté sur cette opportunité, se retrouvant souvent coincés par les limitations techniques de la machine.

Nintendo Switch Pro ?

Une chose est certaine, Nintendo ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Après 4 ans de bons et loyaux services, la Switch commence à accuser le poids des années. Dès sa sortie, son hardware était déjà très limité. Aujourd’hui, il parait difficile de suivre le marché alors que la 4K semble devenir la norme. Le fait que les éditeurs tiers sont très intéressés par cette console, proposer plus de puissance pour les titres à venir dans les mois prochains est devenu indispensable. Le marché ayant tendance à aller vers les hautes résolutions, la Switch ne peut plus réellement tenir dans un tel environnement. Bien qu’il soit très évident qu’une machine portable ne puisse embarquer un GPU de nouvelle génération, il est essentielle que cette “Switch Pro” puisse être capable d’offrir du 1440p qu’il sera ensuite possible d’upscaler en 4K. Nintendo travaille avec Nvidia, on peut donc aisément tabler sur l’introduction de la technologie DLSS dans leur future machine. Reste à savoir jusqu’où Nintendo souhaite aller sur ce point.

De mon point de vue, proposer une console totalement différente serait une erreur. Nintendo a trouvé son marché avec la Switch et il reste assez peu concevable qu’il faille racheter tous ses jeux. La rétrocompatibilité est indispensable dans leur cas. Le grand public attend une nouvelle Switch, pas une nouvelle machine. J’imagine mal Big N se lancer à corps perdu dans un nouveau concept au risque de tout perdre. De nouveaux accessoires, peut être, mais clairement pas une nouvelle manière de jouer. L’idée est suffisamment forte pour ne pas avoir à tout repenser. C’est surtout en terme de puissance que la machine commence à montrer ses limites et les éditeurs tiers sont beaucoup trop à l’étroit sur ce hardware. Faire tourner “The Witcher 3” dans ces conditions, relève du miracle, par exemple. Malheureusement, il faut faire beaucoup trop de concessions pour y parvenir et l’expérience n’est pas forcément toujours très bonne.

Plus puissante et plus robuste

Une chose est certaine, on attend Nintendo au tournant. Les nombreux problèmes qu’a connu la firme avec le Joy-Con drift ne doivent plus se reproduire. Les spécialistes de la high-tech se feront un plaisir de décortiquer la machine pour s’assurer de la qualité de construction de cette “Switch Pro”. Le constructeur ne peut plus se permettre des soucis de qualité et tout le monde aura les yeux rivés sur ce point. C’est d’autant plus vrai pour une console qui sera probablement transportable. Nintendo nous avait habitué à mieux par le passé.

Pour ma part, je n’ai jamais franchi le cap et je ne me suis jamais procuré une Switch. L’aspect portable ne m’intéresse que très peu et si les titres exclusifs me font envie, c’est clairement dans le salon que j’ai envie de les apprécier. Dans l’état actuel des choses, le modèle proposé ne me convient pas. D’autant plus que je joue sur un vidéo-projecteur. Du 720p ressemblerait à une bouillie de pixels dans mon cas. Ils ont clairement un wagon de retard sur cette question. De manière générale, les écrans ont tendance à être de plus en plus grand dans les salons et la Switch ne sait pas répondre à cette demande. Si les autres constructeurs se sont tourné vers du “future proof”, Nintendo n’a plus le choix que d’en faire autant. Si on n’attend pas de la 4K native avec ce genre de hardware, la machine devra être en mesure de proposer cette résolution car c’est en train de devenir la norme.

Ce qui est à peu près certain, c’est que le Ray Tracing ne sera pas de la partie. On imagine mal une console portable être capable d’avoir suffisamment de puissance de calcul pour ça. Même si l’on n’est pas à l’abris d’une surprise sur ce point, la philosophie de Nintendo n’a jamais été dans ce sens. Ils ne font pas la course aux graphismes et ça n’est pas ce qu’on leur demande de toute façon. Toutefois, c’est du côté de la résolution qu’il y a un travail essentiel à faire. Il ne fait aucun doute que les éditeurs tiers devront faire des concessions pour porter leurs titres sur cette nouvelle console mais il faudra plus de chevaux sous le capot pour que les jeux nextgen puissent tourner sur ce hardware.

2021 : l’année de Nintendo

Alors que les machines nextgen vont commencer à être distribuées dans le monde, si on y regarde de plus près, les titres 100 % exclusifs à ces machines vont arriver dans de longs mois. Nintendo a clairement la voie libre durant cette période. D’autant plus que les premiers jeux à paraitre seront aussi disponibles sur les consoles de la génération actuelle. De mon côté, il est peu probable que je fasse l’upgrade immédiatement mais si une “Switch Pro” était disponible sur cette période, elle pourrait réussir à me séduire si, effectivement, elle est capable d’afficher des résolutions acceptables. Big N a une vraie capacité à surprendre et si on ne sait pas encore grand chose de ce qu’ils préparent, il semble essentiel que cette future machine soit plus puissante. C’est indispensable.

On ne sait pas réellement comment Nintendo souhaite faire évoluer cette plateforme et on peut aussi tout à fait imaginer qu’il ne s’agisse que d’une version portable. En effet, le succès de la Switch Lite montre bien qu’il y a une réelle appétence pour ce type de produit même si dans mon cas, j’attends surtout une machine de salon. En tout cas, l’attente ne devrait plus être très longue, la firme japonaise patiente le temps que le hype pour les PlayStation et les Xbox passe pour commencer à nous teaser avec ce qui pourrait être un nouveau succès pour eux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here