Tout ce qu’il faut savoir sur la Helpful Content Update de Google

Le déploiement, démarré en aout 2022, de la Helpful Content Update de Google vient de s’achever. L’occasion de revenir sur ces changements de l’algorithme qui ne semblent pas avoir bouleversé la manière dont les résultats de recherche sont affichés.

Google

La nouvelle approche de Google

L’an dernier, nous avions déjà eu une mise à jour de ce type qui visait essentiellement à faire le ménage et débarrasser les SERPs des contenus de faible qualité. Concrètement ces changements vont dans le sens de ce que Google a toujours fait : proposer les meilleurs résultats aux internautes. Cette dernière mise à jour poursuit ce travail et c’est probablement pour cette raison que peu de sites aient été impactés.

En effet, si vous proposez de bons contenus et que vous avez de bonnes pratiques en matière de SEO, il n’y a pas de raison d’être touché par cette mise à jour. Mieux encore, en déclassant les contenus peu intéressants de la concurrence, vos sites pourront même gagner quelques places dans les résultats de recherche. Dans l’ensemble cette Helpful Content Update n’impacte que très peu les sites utiles.

Bien qu’il soit possible que le robot de Google fasse du zèle, dans l’ensemble, assez peu de sites ont été touchés injustement. Aujourd’hui proposer de bons contenus utiles fait partie de ces bonnes pratiques. Basiquement si vous ne produisez pas des pages dont le seul but est de ranker, cette mise à jour n’aura aucun impact sur votre référencement.

Qu’est-ce qu’un contenu de mauvaise qualité ?

Toutefois il est important de rappeler ce qui peut être identifié comme un mauvais contenu. Tout d’abord, la création de pages de manière automatisée. C’est une pratique un peu utilisée dans certaines agences. Généralement on va créer une homepage tout à fait classique mais derrière on va générer de fausses pages à base de spinning content (des textes dans lesquels on modifie quelques mots et formules afin d’éviter le duplicate content). Ces pages n’apportent pas grand chose et ne sont là que pour se positionner sur de nombreux mots clés en longue traine. C’est typiquement le genre de contenu que Google veut éradiquer de son index.

Ces dernières années, on a aussi vu apparaitre des contenus générés par l’intelligence artificielle. On pense immédiatement à GPT-3 qui est très utilisé chez les spammeurs. Bien qu’il devient de plus en plus complexe de les détecter, même pour un humain, ces textes sont aussi générés automatiquement et dans de nombreux cas, ils n’apportent pas grand chose non plus. Là encore, on essaie de se positionner sur de nombreux mots clé en longue traine. C’est également quelque chose dont Google ne veut plus dans ses résultats de recherche.

De manière plus générale, les pages générées automatiquement et qui n’offrent aucune information pertinente seront désindexées grâce à ce nouvel algorithme. Parce qu’aujourd’hui, Google ne souhaite plus intégrer dans son index toutes les pages de tous les sites à travers le monde. Je l’avais déjà évoqué dans mon article sur le fameux « filtre 4 pages ». Un filtre qui n’existe que dans la tête des référenceurs.

Désindexation et pénalités

Si vous êtes touché par cette Helpful Content Update, il va sérieusement falloir revoir votre stratégie. Si, effectivement, vous générez de nombreuses pages de manière automatisée ou que vos contenus sont relativement pauvres, il est fort probable que vous allez souffrir de cette mise à jour. Cela va entrainer des désindexations et votre site sera très fortement pénalisé et déclassé. Ce qu’il faut comprendre, c’est que vous êtes la cible de cette mise à jour et qu’il faut absolument se remettre en question.

Pour sortir de ce genre de pénalité, il va falloir travailler son contenu et proposer des choses plus pertinentes et informatives. Il va aussi être nécessaire de se débarrasser de tous ces faux contenus qui, aujourd’hui, ne vont pas vous aider à vous positionner. Bien au contraire. Parce que cette mise à jour a pour but de déclasser les sites qui ont ce genre de pratiques. Notez aussi que les contenus de qualité, noyés dans une masse de très mauvaises pages, peuvent eux aussi être déclassés. Google veut que vous supprimiez tout ce qui ne sert à rien. Le message est très clair.

Il est tout à fait possible que vous soyez passé entre les mailles du filet et que vos contenus automatisés n’aient pas souffert de cette Helpful Content Update. Comprenez bien qu’il ne s’agit là que du début et que Google a la ferme intention de continuer à travailler dans ce sens dans les mois/années à venir. Il faut s’attendre à d’autres mises à jour de ce type dans un avenir proche. Google souhaite indexer moins de pages et pour y parvenir, ils vont faire du tri. Si vous avez encore ce genre de pratiques, vous êtes les prochains sur la liste.

Moins de pages, plus de trafic ?

Ce qu’il faut bien comprendre ici, c’est qu’un article pertinent et très documenté aura plus de chance de se positionner et d’être partagé. Concrètement, mieux vaut passer plus de temps à produire de très bons contenus plutôt que de mettre son énergie dans des solutions automatisées qui seront amenées à être pénalisées un jour ou l’autre. Notez bien qu’un bon article peut drainer plus de trafic que 1000 mauvaises pages. Si vous avez de bonnes pratiques, cet article peut aussi se placer sur de nombreux mots clés en longue traine. Inutile de produire pleins de pages pour cela. Être pertinent et suffisamment informatif peu largement faire la différence.

On le voit bien dans les SERPs, le spamming content est de plus en plus rare. Grâce à l’intelligence artificielle qui fait partie des outils de la panoplie de Google, il est de plus en plus aisé de les détecter. Il ne fait aucun doute que d’ici un an ou deux, toutes ces pages automatisées seront de l’histoire ancienne. Ce sont des pratiques qui datent du début des années 2000 et il est peut être temps de revoir ses méthodes de travail. Aujourd’hui, il est essentiel d’attirer les Internautes avec de bons contenus afin de réaliser des ventes. Notez aussi que les contenus de faible qualité ne donnent pas forcément une bonne image de votre marque. Parce que le branding est tout aussi important que le référencement, il faut aussi penser à cela.

En effet, si votre marque est synonyme de spam ou de mauvais articles, cela vous donnera une très mauvaise image et les internautes préfèreront faire leurs achats ailleurs. De manière générale, cela donne un sentiment d’un manque de professionnalisme qui ne sera, de tout façon, pas bon pour le business. Utilisez votre énergie et vos ressources pour de bons contenus et vous en sortirez gagnant.

Nous avons besoin de vous !Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux cela nous aide vraiment beaucoup. C'est très important. Vous pouvez également nous financer sur Utip afin que nous puissions rester indépendants.