TikTok Now : la contrefaçon chinoise de BeReal ?

BeReal est un réseau social créé par Alexis Barreyat et Kévin Perreau, deux français qui étaient notamment passés par l’école 42 de Xavier Niel. L’idée était de proposer une alternative à Instagram avec un concept plutôt novateur. L’application étant de plus en plus populaire, TikTok a décidé de reprendre à son compte cette idée.

TikTok Now

Comment fonctionnent BeReal et TikTok Now ?

Le principe est plutôt simple. Tous les jours, vous allez recevoir une notification qui va vous inviter à capturer un moment. Une manière de montrer ce que vous êtes en train de faire à vos amis. Il faudra d’abord prendre une photo ou une courte vidéo grâce au capteur arrière de votre smartphone puis vous devrez prendre un petit selfie. Le tout sera publié sur la plateforme et diffusé de manière publique dans le flux de vos amis mais aussi dans le flux public. Un concept intéressant qui apporte beaucoup de spontanéité dans les différentes publications que l’on peu y trouver.

Le concept étant particulièrement nouveau, on peut consulter, pour le moment, des petites tranches de vie des utilisateurs. C’est quelque chose que l’on trouvait aux débuts d’Instagram. On y partage son quotidien et beaucoup de petites choses très futiles. Si l’intérêt profond peut être questionné, le fait est que ce concept a tout de suite séduit les utilisateurs. L’application BeReal a déjà été téléchargée plus de 5 millions de fois sur le Play Store, en à peine 2 ans. Une belle petite prouesse pour cette jeune pousse française.

Ce succès, c’est aussi moins de temps passé sur TikTok et la société chinoise ne pouvait pas rester sans réagir. Il y a quelques jours, la société ByteDance s’est donc lancé sur ce secteur avec TikTok Now, un clone de BeReal. Le concept et l’interface sont pratiquement identiques. Des pratiques assez courantes dans le milieu du numérique. On le voit notamment chez Instagram qui, ces dernières années, n’a fait qu’ajouter des fonctionnalités issues de Snapchat ou plus récemment de TikTok. Concrètement si quelqu’un a une bonne idée, elle est rapidement implémentée ailleurs. On copie sans vergogne.

Un abus de position dominante ?

Lorsque les stories sont apparues sur Snapchat, on a vite vu le concept se répandre un peu partout. D’abord sur Instagram puis sur Facebook. TikTok a aussi ajouté cette fonctionnalité il y a quelques temps. Twitter avait même tenté de la faire mais sans succès (la plateforme n’étant pas particulièrement adaptée pour ce genre de contenus). Il s’agit souvent d’idées simples et comme elles sont simples, il est aisé de les copier. On peut aussi, bien évidemment, évoquer le cas des vidéos courtes de TikTok dont l’idée a été intégrée à Instagram avec les Reels. Tout le monde copie tout le monde, c’est un fait.

Le cas de TikTok Now est un peu particulier puisqu’il ne s’agit pas d’une nouvelle fonctionnalité de TikTok mais bel et bien d’une nouvelle application qui peut fonctionner en standalone. Il est souvent difficile de parler de contrefaçon dans ce genre de cas mais cela y ressemble tout de même beaucoup. Légalement, il ne semble pas que cela pose de problèmes puisque les idées et les concepts ne peuvent pas être déposés. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’industrie fonctionne de cette manière. Dès qu’il y a quelque chose d’intéressant chez la concurrence, on peut tout à fait l’intégrer à son service. C’est ce qui se passe depuis des années.

L’audience de TikTok étant particulièrement adaptée à ce nouveau moyen de partager des moments, il est évident que TikTok Now va rapidement devenir une grosse communauté très active. D’autant plus que la force de frappe de ByteDance est assez incroyable. L’application est actuellement poussée via TikTok qui incite les créateurs à tester ce nouveau service. La plateforme permettant de s’y connecter en utilisant ses identifiants déjà existants, la conversion est très aisée. Une chose que n’a pas BeReal et qui est une entreprise relativement modeste.

Tuer la concurrence dans l’œuf

L’idée de BeReal est plutôt intéressante. À un moment où Instagram va devenir une usine à gaz et où la photo va avoir de moins en moins d’importance, ce service se voulait comme une alternative viable. « Peut-être que ce que nous voulions tous, c’était une application pour voir les photos de nos amis ? », trollait la société sur Twitter. Effectivement c’était tout le principe derrière ce service. C’est probablement cette simplicité qui aura plu aux utilisateurs.

Malheureusement lorsqu’une grosse société comme Meta ou ByteDance devient votre concurrent, il est assez difficile de lutter. C’est pratiquement impossible de se faire une place face à ces mastodontes. Avec de tels moyens, il est aisé de reprendre un concept et de le rendre meilleur. Personne ne peut lutter. BeReal va sûrement en faire les frais face à TikTok Now qui est d’ors et déjà plus stable que l’original. On y retrouve bien plus rapidement tous ses amis qui avaient déjà succombés aux charmes de TikTok. La concurrence est ici très déloyale.

Le bon move aurait probablement été de racheter la société derrière BeReal pour reprendre le concept à son compte mais puisqu’il est légalement possible de faire une copie, c’est assez simple de lancer sur ce marché à moindre coût. Comme évoqué plus haut, le concept étant particulièrement simple et qu’il n’y a pas réellement de technologies « innovantes » derrière ce service, c’était trop facile de le copier.

BeReal peut-il survivre ?

La vraie question ici est de savoir si BeReal va être en mesure de rivaliser avec ByteDance. Si on regarde un peu dans le passé, on a peur de connaitre la réponse. Même en déployant beaucoup de moyens, il est difficile d’imaginer une entreprise réussir à se battre contre un tel concurrent. Toutefois l’application française a déjà une belle communauté et une jolie rétention de ses utilisateurs. Maintenant reste à savoir comment il va être possible de se démarquer de cette nouvelle concurrence assez inattendue.

Aujourd’hui le gros argument de BeReal c’est la confidentialité des données. TikTok Now étant sous la houlette d’une société chinoise, cela peut faire la différence. Toutefois il va réellement falloir travailler ces aspect afin que cette confidentialité devienne le cheval de bataille de BeReal. À l’époque, c’était le gros argument de Snapchat qui proposait une messagerie chiffrée de bout en bout. Garantir que tout ce qui doit rester privé, reste effectivement privé est une arme face au géant chinois.

Le problème des GAFAM est réel et empêche beaucoup de sociétés de se lancer sur de nouveaux marchés. Aujourd’hui parmi ces super-entreprises, il faut aussi compter sur ByteDance et notamment sur TikTok qui prend de plus en plus de place. Le phénomène des abus de positons dominantes ne sont pas nouveaux mais cela a été exacerbé avec le numérique et les moyens colossaux qu’on maintenant ces sociétés.

Des organismes d’État veille au grain mais la législation est difficilement changeable. Pouvoir déposer des idées ou des concepts rendrait les choses bien plus compliquées pour beaucoup de monde. C’est probablement plus de côté de l’éthique qu’il faudrait se tourner mais lorsque l’on parle de milliards de dollars, c’est souvent un aspect qui s’efface.

Télécharger BeReal sur Android

Télécharger BeReal sur iOS

Télécharger TikTok Now sur Android

Télécharger TikTok Now sur iOS

Nous avons besoin de vous !Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux si vous voulez soutenir le site. Vous pouvez également nous financer sur Utip.