Pourquoi le launcher de Epic Games est-il si mauvais ?

0
45

Pendant des années, Steam a dominé le marché du dématérialisé sur le secteur du jeu vidéo. Même si certains éditeurs ont tenté l’aventure, force est de constater que la plupart se sont planté tant la plateforme de Gabe Newell est pertinente et répond aux attentes des joueurs. Toute position dominante n’est jamais bonne et voir Epic Games arriver comme une nouvelle concurrence paraissait positif. Sur le papier en tout cas.

Epic Game Store

C’est nul

Surfant sur le succès planétaire de Fortnite, Epic Games s’est rapidement rendu compte que sa communauté était un marché potentiel incroyable. C’est en toute logique qu’ils se sont lancé dans la distribution de jeux vidéo en ligne. A ce moment là, on se disait qu’une concurrence sérieuse à Steam était bonne à prendre. On ne va pas se mentir, ils se sont reposé sur leurs lauriers pendants des années et l’arrivée d’un acteur comme Epic Games les a un peu secoué. Malheureusement, lancé dans la précipitation, le launcher d’Epic est une farce. Même les fonctionnalités les plus basiques sont absentes. Comme quoi les millions de dollars ne font pas tout si on est incapable de comprendre les attentes de ses clients.

N’importe quelle personne qui se lance dans le commerce en ligne connait les principes fondamentaux qui font que c’est pratique à utiliser. L’Epic Games Store ne propose même pas de panier. C’est dire à quel point cet éditeur ne sait pas du tout ce qu’il fait. Si on peut comprendre que certaines fonctionnalités pourraient arriver plus tard, ici c’est un principe de base de n’importe quelle boutique qui n’est même pas maîtrisé. Pour moi, cela montre surtout que ce launcher est une sorte de caprice de Tim Sweeney qui voulait son Steam bien à lui, coûte que coûte.

Le dématérialisé, c’est aussi la gestion des téléchargements. Encore une fois, une fonctionnalité plutôt basique. Raté ici aussi puisqu’il vous est impossible de définir la bande passante allouée au client qui deviendra pratiquement inutilisable une fois un téléchargement lancé. A de nombreuses reprises, j’ai juste abandonné parce que ce launcher m’empêchait d’exécuter d’autres tâches sur ma machine. Ce gestionnaire affiche aussi des statistiques dont on se contrebranle. Certains graphiques restant à zéro parce qu’ils ne servent à rien. A se demander s’ils ont réellement testé leur client. De manière générale, on a le sentiment que tout le budget part dans le marketing et que les quelques miettes qui restent sont dédiées au développement.

Je vous passerai aussi sur les nombreux bugs et déconnexion que j’ai subit, personnellement. Pour ma part, la confiance dans ce service est au plus bas. Si le backend est comme le frontend, j’ai assez de mal à me dire que c’est une bonne idée de leur confier mes données personnelles et le code de ma carte bancaire. Ce qui se dégage surtout de ce launcher, c’est une très mauvaise gestion qui dessert vraiment l’image d’Epic Games. Pour moi, c’est une société qui balance des millions de dollars sans réellement se soucier de leurs -potentiels- clients. Fait amusant, c’est exactement le même sentiment que j’ai avec la plupart des launchers des éditeurs.

Fournisseur de jeux gratuits

S’il ne fait aucun doute que l’Epic Games Store est catastrophique en tout point, ce qui attire surtout les joueurs, ce sont les jeux gratuits. Comme beaucoup, j’ajoute les titres à ma bibliothèque au fur et à mesure, en sachant pertinemment que JAMAIS je n’achèterai quoi que ce soit sur leur store. Enfin tant qu’il sera aussi bancale. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je n’achète plus de jeux Electronic Arts sur PC. Origin a, lui aussi, une longue liste de défauts et l’imposer ainsi me détourne réellement de cet éditeur.

La seule raison pour laquelle je n’ai pas désinstallé le client d’Epic, ce sont ces jeux gratuits. Sans quoi, ça ferait longtemps que je serais passé à autre chose. Toutefois, la gestion catastrophique des téléchargements limite beaucoup mon utilisation de ce launcher. Il m’est même arrivé d’acheter un titre sur Steam alors que je l’avais déjà dans ma bibliothèque sur l’Epic Games Store. On en est là. Je suis pour une concurrence, l’hégémonie de Steam n’a que trop durée mais Epic est loin d’être le sauveur rédempteur que l’on était en droit d’attendre.

Finalement, l’Epic Games Store c’est un peu le camarade de classe que tu n’aimes pas trop mais tu restes pote avec lui parce que ses parents son riches et qu’ils lui achètent tous les derniers jeux à la mode. On reste chez Epic pour de mauvaises raisons.

Les exclusivités

La plateforme PC a de réels avantages face aux consoles. De la rétrocompatibilité jusqu’à un système unifié pour tous les jeux, la multiplications des launchers avait commencé à fragmenter le marché de manière assez maladroite. Epic Games a donc décidé que les utilisateurs ne devaient plus avoir le choix en imposant des exclusivités sur sa plateforme. Une chose qui serait peut être mieux passée si leur client n’était pas une merde. Finalement, Epic est en train de copier un modèle déplaisant qui n’avait pas réellement sa place sur PC. De quoi alimenter des critiques virulentes à leur égard mais vous l’aurez compris, cette entreprise n’a que faire de son image et de ses clients. Tout est bon pour s’imposer sur le marché.

Ça vous étonnera peut être mais pour battre Steam, il faudra faire mieux. En l’occurrence, Epic dilapide son budget marketing et passe totalement à côté de ce qui peut faire le succès d’une plateforme dématérialisée. Ces exclusivités ne font qu’agacer les joueurs qui se retrouvent pieds et points liés. Le genre de méthode qui vous ferait ressortir votre vieux client P2P. L’Epic Games Store n’est absolument pas à la hauteur pour vouloir s’imposer ainsi. C’est un fait.

Cheval de Troie

Le discours d’Epic concernant la part des revenus des développeurs est intéressante. Steam prend des commissions relativement élevées, c’est certain mais ils ne dépensent pas des milliards dans des effets d’annonces et dans le marketing pour se concentrer sur la qualité de leur service. Une qualité qui a un coût. On peut aussi s’interroger sur les vraies ambitions de ce store qui, une fois qu’il aura accueilli tous les éditeurs, pourrait bien revoir ses tarifs à la hausse. Leurs méthodes sont borderlines et il ne serait pas étonnant qu’un jour le piège se referme sur ceux qui font les jeux.

J’ai vraiment beaucoup de mal à faire confiance à cette entreprise. Si j’avais eu un peu de réticence à Steam à l’époque de Half Life, on ne peut que saluer le travail accompli depuis. Je rêve d’un concurrent sérieux mais Epic est un enfant gâté qui veut sa part du gâteau par tous les moyens. Laissant de côté l’essentiel : la communauté gaming sur PC. L’Epic Games Store n’est qu’une grosse machine marketing qui fait beaucoup de bruit mais le soufflé pourrait bien retomber un jour si rien n’est fait pour aller dans le sens des consommateurs qui se voient imposer un launcher sans queue ni tête, qui n’apporte rien de neuf et qui est incapable d’effectuer les tâches les plus basiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here