On a essayé EA Desktop et c’était une très mauvaise expérience

1
29898

Face aux vives critiques qu’a pu recevoir Electronic Arts contre son client de téléchargement Origin, l’éditeur semblait vouloir prendre le taureau par les cornes et travaillait depuis quelques temps sur une Beta fermée de EA Desktop. Désormais accessible à tous, nous avons tenté l’expérience.

EA Desktop

Origin avec un skin

On ne va pas tourner autour du pot, nous n’avons pas dépassé le stade de l’installation. Bien qu’il aurait probablement été possible de faire fonctionner ce nouveau client, le simple fait de ne pas pouvoir l’installer comme on l’aurait voulu, nous a tout simplement fait abandonner. Cela reste une Beta mais on se demande tout de même si chez Electronic Arts ils ont réellement des PC sous Windows. Le premier lancement de l’installation ne s’est pas bien passé. Je ne sais pas pour vous mais personnellement (et la plupart des personnes de mon entourage) n’installent pas leurs jeux sur « C: ». Le plus souvent, cela se fait sur un second stockage. Par habitude, les launchers sont aussi installés sur ce second disque, de manière à éviter de devoir tout retélécharger lors d’un formatage du système. Le programme d’installation aura tout simplement crashé après avoir défini ce nouveau chemin.

Suite à quelques recherches, il fallait déplacer l’exécutable d’installation sur le disque cible. Admettons. On définit alors le chemin « D:\Jeux\EA Desktop ». Le programme commence le téléchargement de l’application. Oui, parce que après avoir téléchargé le client, il faut télécharger le client, logique. L’installation semble se dérouler comme prévu et pour vérifier que tout s’est bien passé comme prévu, nous nous sommes rendu dans le dossier « D:\Jeux\EA Desktop ». Le client s’était, en fait, installé dans « D:\Jeux\EA Desktop\EA Desktop ». On se demande alors à quoi sert de définir un chemin d’installation si le programme n’en fait qu’à sa tête. Avec Steam, il est toujours possible de déplacer le dossier du client sans que cela ne pose de problème, nous avons donc tenté de déplacer les fichiers dans le bon dossier « D:\Jeux\EA Desktop ».

Toujours pas…

Une fois le client au bon endroit, il refusera tout simplement de se lancer. Nous aurons arrêté l’expérience ici. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que si un géant comme Electronic Arts n’est pas capable de proposer quelque chose de fonctionnel, ne serait-ce qu’un simple installeur, on ne donne pas cher de l’état de leur client. Toute Beta que cela peut être, il est tout de même incroyable qu’une simple option comme la définition du chemin d’installation ne fonctionne pas. Personnellement, mon dernier achat en dématérialisé sur Origin, remonte à 2014. Un achat que j’ai vite regretté lorsqu’il a fallu lancé leur horrible client. Un client qui ne peut même pas se connecter sur deux machines en même temps. Un sketch.

On redonnera une chance à EA Desktop dans quelques mois, en espérant que l’éditeur mettent un peu plus de sérieux dans son développement s’il veut réussir à tenir tête à Steam. Pour le moment, c’est non pour nous. Steam va presque avoir 20 ans et on sait désormais ce qu’il faut proposer aux joueurs et on s’étonne encore de l’incapacité de ses concurrents à proposer quelque chose de solide. Notre mauvaise expérience avec l’Epic Game Store montre bien à quel point ces clients sont devenus une plaie et leur multiplication ne facilite pas réellement la tâche. Pour le moment seuls Steam et GOG Galaxy (également en Beta) proposent quelque d’assez solide et offrent un peu d’innovation.

EA Desktop direction la corbeille

Toujours assez peu convaincu par Electronic Arts, le jour où on sortira notre carte bancaire sur ce client n’est pas encore arrivé. EA Desktop semble rajouter de nouveaux problèmes, plus qu’il n’arrivera probablement à en résoudre. Depuis la sortie d’Origin, le manque de sérieux de l’éditeur sur cette question n’est plus à démontrer et le simple fait de changer le skin de son client ne simplifiera pas la tâche de ses clients au quotidien. Un profond changement était nécessaire mais Electronic Arts continue à s’embourber dans un système complexe et peu user friendly.

Pour s’imposer sur PC, il faut faire avec des power users qui ont besoin d’un client solide et qui réponde réellement aux attentes. Et s’il n’est même pas capable de s’installer au bon endroit et ne peut plus fonctionner à la moindre modification système, c’est qu’il est mal pensé. Un launcher ne doit pas être un obstacle entre les joueurs et leur logithèque. Depuis 2011, Electronic Arts traine son boulet qu’est Origin et avec EA Desktop, ils prennent le même chemin et n’apportent rien.

Avec un chiffre d’affaire de 5 milliards de dollars en 2019, on se demande bien comment cette entreprise gère ses investissements. Il serait peut être intéressant de revoir les budgets de développement de ce launcher qui, je le rappelle, est le cœur de leur business et par où passent toutes les transactions. Dans l’immédiat, le piratage reste encore la solution la plus confortable pour les jeux Electronic Arts.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here