Nintendo, t’es chiant là, non ?

0
177

Croyez-le ou non mais l’univers de Nintendo n’a jamais été un truc qui m’a particulièrement attiré. Si les parties de Mario Kart à l’apéro ont toujours été agréables, c’était le plus souvent chez les autres. J’ai eu une Wii un temps et j’ai rapidement fait le tour de ce qu’elle proposait. Avec la Switch, les choses ont un peu changées et pourvoir jouer à Doom dans ses chiottes, c’est quelque chose.

Nintendo Switch

Une marque créative

L’annonce de la Switch avait clairement créé des émules. Le concept très intéressant de cette machine a, une fois de plus, prouvé que Nintendo avait la capacité à proposer des expériences nouvelles, loin de la guerre de puissance qui peut avoir lieu entre PlayStation et Xbox. Devenu outsider en quelques années, avec la Switch, Nintendo est revenu sur le devant de la scène en positionnant son produit comme « une machine complémentaire ». En effet, on peut retrouver certains de ses titres favoris en version nomade et c’est plutôt bien vu. Parce que faire front aux leaders du marché aurait été compliqué, big N s’est concentré sur un segment complètement déserté par la concurrence : la console portable.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la version Lite est apparue car, dans la pratique, l’utilisation de la Switch se fait essentiellement en mobilité. Rajoutons à cela que les performances limitées de la machine ne permettent pas réellement d’en profiter sur nos écrans qui sont désormais en 4k. Même sur un écran HD, la Switch peine parfois à offrir du 720p. Ca n’est pas sur ce point qu’elle brillait réellement. Pour moi, la Switch Lite est probablement ce que Nintendo a fait de plus pertinent depuis la DS. Et l’histoire leur aura donné raison tant le succès est planétaire. A grand renfort de titres « maison », les jeux Nintendo suffisent pour convaincre. Enfin, jusqu’à présent c’était un gros argument.

Pourquoi s’embêter quand ça marche ?

Le fait est que la Switch se vend par palettes, tous les gamins en veulent une. Il faut dire que la logithèque et sa portabilité a tout pour séduire. Le problème, c’est que lorsqu’un produit se vend bien, il n’y a pas de raison de prendre quelques risques. On l’a vu avec PlayStation qui est plus dans une optique de rentabilité que de séduction. A contrario, Xbox se doit d’attirer de nouveaux joueurs et l’offre sur cette plateforme est assez exceptionnelle. Sans parler des différents services qui accompagne leur machine (la rétrocompatibilité en tête). Nintendo est en croissance et même s’ils n’ont rien proposé depuis près d’un an et demi, le dernier direct a été très décevant pour beaucoup.

Alors certes, l’annonce de certains titres peut faire envie mais va-t-on réellement devoir se contenter d’un « remaster » très faiblard à 60 balles et d’un Mario Golf ? En tout cas, ça semble être plus ou moins le programme des mois à venir. Je ne sais pas pour vous mais on a connu la marque beaucoup plus créative et après une attente aussi longue, la déception était à prévoir. Pourtant dans le portefeuille de Nintendo, il y a beaucoup de licences que les gens aimeraient revoir même sous la forme de réédition. Le GameCube ou la N64 offraient quelques petites pépites et c’est assez regrettable de voir que même pour ça, il n’y a rien. D’autant plus étonnant que ces portages peuvent se faire sans trop de contraintes. Et, entre nous, Zelda Skyward Sword c’était probablement le titre le moins attendu au monde.

Reculer pour mieux sauter ?

Alors qu’il se murmure qu’une Switch Pro pourrait bien voir le jour et si cette période de flottement était le signe que quelque chose se prépare du côté hardware ? Parce que pour vendre une nouvelle machine, il faudra des jeux qui donnent envie. Toutefois le contexte actuel n’étant pas particulièrement favorable à un lancement avec tous ces problèmes de production, il est assez peu probable d’espérer que ce soit pour cette année. Surtout que les différents modèles de Switch se vendent toujours très bien encore aujourd’hui alors qu’il n’y a jamais eu aucune baisse de tarifs. Ce dernier Nintendo Direct semble clairement être annonciateur qu’il ne se passera pas grand chose de leur côté en 2021.

Nintendo a toujours eu la capacité à surprendre mais le départ de certains créatifs et que certaines « stars » de la marque commencent à vieillir, on en est à se demander si la marque n’a pas un peu perdu de sa superbe. En tout cas, les dernières annonces ne semblent pas avoir convaincu grand monde même s’il ne fait aucun doute que Zelda Skyward Sword qui tourne avec un émulateur tout pérave se vendra quand même très bien. Sans déconner ? 60 balles ? Je ne m’en suis toujours pas remis.

Nous avons besoin de vous !Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux si vous voulez soutenir le site. Vous pouvez également regarder une publicité pour nous soutenir financièrement ou rejoindre notre page Tipeee.