L’histoire de Tomb Raider : L’odyssée de Lara Croft

0
31

Si vous aimez la lecture, les jeux vidéo et la pop-culture, alors vous avez certainement dans vos bibliothèques un livre édité par Pix’N Love. Que ce soit des ouvrages consacrés à des séries emblématiques comme Final Fantasy, Shenmue ou encore Rayman pour n’en citer que quelques-uns, ou bien des biographies de grands noms du jeu vidéo, l’éditeur n’en est pas à son coup d’essai et la qualité de ses publications ne cessent d’étonner les lecteurs. En mars 2017 – sous la plume d’Alexandre Serel – Pix’N Love publie « L’histoire de Tomb Raider : L’odyssée de Lara Croft » qui s’attarde sur la vie de la série du premier épisode sorti en 1996 sur la PlayStation en passant par le très critiqué Tomb Raider : Sur les traces de Lara Croft, son arrivée raté dans l’ère de la PlayStation 2 avec Tomb Raider : L’ange des ténèbres, pour finir sur l’épisode qui marquera sa deuxième grande rupture avec le public : Tomb Raider Underworld paru en 2008.

Je dois dire que j’ai un lourd passé affectif avec la série Tomb Raider, que j’ai commencé avec le second épisode. Et comme tout fan qui se respecte je pensais connaître l’ensemble de l’histoire de la série : j’avais tort. Pix’N Love n’a pas fait les choses à moitié, et c’est un pavé de quasiment 500 pages qui s’offre à nous. De premier abord, il est facile d’être rebuté par ce livre volumineux, mais une fois la lecture débutée il est difficile de ne pas enchaîner les différents chapitres. Ceux-ci sont concis, mais fourmillent tout de même de détails. Vous l’aurez compris, ici pas de longues tirades imbuvables : on va à l’essentiel.

On ne peut pas parler de la série Tomb Raider sans évoquer son iconique héroïne : Lara Croft. C’est donc sur la création de celle-ci que l’auteur consacre une bonne partie du livre. Il nous explique comment Toby Gard a eu l’idée de proposer aux joueurs d’incarner une femme plutôt qu’un homme et comment cela a été perçu à l’époque. On apprend également comment Core Design ; le studio de développement originel de la série ; a réussi à conserver un rythme de développement d’un jeu par an durant 5 épisodes, avec bien sûr les déconvenues que cela entraîne.  

L’auteur s’attarde sur chaque épisode en abordant systématiquement les parties suivantes : idée originelle du jeu, son développement, la composition de la bande originale et pour finir un retour sur les critiques des testeurs de l’époque. Bien sûr le tout est agrémenté d’anecdotes fort intéressantes sur la vie à l’intérieur d’un studio de développement pendant la création d’un jeu d’une telle envergure, des explications sur les limitations techniques rencontrées et seront même dévoilés, des pans scénaristiques jamais intégrés aux différents épisodes.

Du côté du contenu, le lecteur est servi car viennent s’ajouter à ça des interviews de membres des studios, de Françoise Cadol la voix emblématique Française de Lara et d’Alain Huyghues-Lacour (plus connu sous le diminutif AHL) bien connu dans le monde de la presse vidéo ludique. Pour finir, l’ouvrage est vraiment de bonne qualité, chaque chapitre étant agrémenté de magnifiques illustrations et de photographies d’époque. Comme évoqué plus haut, il est très facile de se plonger dans l’histoire de la série car la mise en forme est relativement épurée et un soin particulier est apporté à la mise en page. Enfin la couverture, celle-ci représente Lara Croft dans la tenue qui l’a rendue célèbre dans un style graphique qui personnellement me plait beaucoup.

Une édition collector à la couverture rigide, présentée dans un fourreau en carton et proposant quelques illustrations supplémentaires est également disponible.

Le livre dans sa version classique, est disponible pour un tarif de 24,90€, et la version Atlantis est quant à elle au prix de 34,90€.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here