Les poupées réalistes et les robots sexuels ont-ils de l’avenir ?

Ces dernières années, la robotique a fait des bons considérables. On pense bien évidemment à Sophia, un robot capable d’avoir une vraie conversation avec les humains et qui a été invitée sur de nombreux plateaux télé. Plus récemment, c’est Ameca qui a fait parler d’elle tant ses expressions faciales semblent réalistes. Du côté de chez Telsa, c’est le robot Optimus qui devrait être commercialisé prochainement. Si ces machines pourront réaliser des tâches pénibles à l’avenir, les regards commencent petit à petit à se tourner vers l’industrie du sexe et on rêve déjà à des robots sexuels tels qu’imaginés dans la science-fiction.

Robot Tesla Optimus

Un marché de niche en développement ?

Il faut bien commencer par ces fameuses poupées gonflables que l’on peut très facilement se procurer un peu partout et même dans les magasins de farces et attrapes. Plus souvent utilisées comme un gag lors d’enterrements de vie de garçon, ces produits existent depuis la nuit des temps. Toutefois leur aspect très peu réaliste en font des objets amusants plus que de réels objets sexuels. Difficile de connaitre l’utilisation qui est en faite en réalité mais on imagine qu’une infime partie est réellement utilisée en tant que jouet sexuel.

Lorsque l’on regarde ce qui existe actuellement sur le marché de la poupée réaliste, on se rend compte que l’offre reste relativement limitée. Relatif puisqu’il existe tout de même pas mal de sociétés qui se sont spécialisées dans les poupées sexuelles en silicone ou en TPE. Un marché qui se développe doucement mais qui aura tout de même doublé en à peine 10 ans. Un chiffre à prendre avec des pincettes puisqu’il s’agit d’un business naissant. En regardant un peu l’historique de ce qui s’est pratiqué du côté des fabricants de jouets pour adultes, on se rend compte que ces produits ont d’abord été des sextoys assez sommaires qui consistaient essentiellement à proposer un bassin pourvu d’orifices ou d’un pénis. Petit à petit, on aura vu apparaitre des bustes complets. Des choses qui sont venues bien après les vibromasseurs et les vagins artificiels.

Proposer des corps « incomplets » est aussi une manière d’afficher des tarifs abordables. En effet, la construction de poupées sexuelles a un coût et il est loin d’être négligeable. Bien que l’on en trouve en provenance de chine qui peuvent être vendues dans les 200€, la qualité de fabrication est loin d’être satisfaisante et avec des modèles qui dépassent rarement 1m50. Sans parler des conditions dans lesquelles elles sont fabriquées avec des travailleurs souvent exploités. Des tailles limitées toujours dans le but de réduire les coûts mais qui posent aussi certaines questions éthiques. On aura même vu des dérives autour de ces produits et qui aura même emmené Amazon devant la justice. Le géant américain avait par ailleurs pris la décision de cesser la vente de ces poupées pour adultes.

Du pain béni pour la presse qui aiment bien ce genre de sujets mais on ne s’intéresse qu’assez peu au marché réel qu’est celui de la poupée sexuelle réaliste. Pour l’essentiel, on est plutôt sur des produits de luxe et, en moyenne, il faudra tout de même débourser 2000€ pour un modèle de base. Autant dire que l’on ne s’adresse pas forcément à tout le monde mais plutôt à des clients relativement aisés. D’autant plus que certaines sociétés sont capables de réaliser des poupées personnalisées en fonction des envies. Autant dire que dans ce cas, le prix peut aller du simple au double. Sans parler des services annexes qui peuvent être offerts notamment autour des pièces de rechange ou de l’entretien. Certaines entreprises ont monté tout un petit écosystème autour de leurs poupées sexuelles.

À l’heure actuelle, nous sommes clairement sur le marché du luxe et on est très loin d’un produit de masse. Il est évident qu’à mesure que la demande augmentera et que la concurrence se multipliera, les tarifs deviendront plus intéressants mais il faudra encore patienter quelques années.

Le doll shaming ?

Parce que le sexe c’est sale (non), l’utilisation de ces poupées sexuelles réalistes reste marginale, non seulement à cause de ces prix mais aussi parce que l’on est encore loin d’une certaine acceptation des produits en eux même. Il y a effectivement cet aspect réaliste qui peut être dérangeant mais aussi ce puritanisme grandissant dans nos sociétés. Pourtant à bien y réfléchir, ces jouets sexuels ne font de mal à personne si on exclue les quelques dérives citées plus haut. Comme souvent, lorsqu’il s’agit de sexe, il est toujours complexe de légiférer même si dans ce cas, cela semble essentiel. On l’a vu avec les récentes décisions autour du porno qui se sont faites sans aucune discussion. Encore aujourd’hui encore le sexe a réellement une image négative et on se demande bien pourquoi.

Au delà du tarif qui empêche le développement de ce marché, il est évident que l’image que renvoient ces produits n’est pas forcément très positive non plus. C’est plutôt du côté du Japon qu’il faut se tourner pour y voir une certaine évolution. En effet, de nombreux salary men sont tellement pris par leur travail qu’ils n’ont pas forcément le temps de faire des rencontres et commencent à se tourner vers ces poupées réalistes afin de satisfaire certains de leurs besoins. Bien que cela reste assez triste, ces objets sont aussi un moyen de sortir un peu de la solitude. Des poupées au départ destinées au sexe qui deviennent petit à petit des compagnons et dont l’utilisation première est totalement détournée.

Poupée sexuelle réaliste (Real sex doll)

Si on prend un peu de recul, on se rend compte que ces poupées réalistes répondent clairement à une certaine demande grandissante inhérente à l’évolution de notre société qui ne va pas forcément dans le bon sens. Il aura fallu de très longues années pour que les sextoys soient acceptés au point d’être même devenus des accessoires cools dont on parle sans honte. Les poupées réalistes quant à elles sont relativement nouvelles et subissent cette mauvaise image qu’on connus les toys plus classiques par le passé. Finalement c’est le temps qui rendra ces produits probablement plus « acceptables » aux yeux d’une société qui n’y est pas habituée.

Le dernier point qui semble affecter le grand public, c’est sûrement la peur que les humains soient remplacés par ces poupées. La vérité c’est que chez utilisateurs, il peut effectivement y avoir une relation factice comme on le faisait dans l’enfance avec nos jouets. Cela reste un objet et si la presse aime parler de ces quelques personnes qui ont poussé le délire jusqu’au mariage, ces comportements sont marginaux et bien souvent pour attirer l’attention. Les journalistes tombant assez facilement dans la panneau et trouve ici une histoire originale qui fera du clic. Une chose qui entretien l’image « bizarre » qu’ont ces poupées. La vérité, c’est que pour la plupart des utilisateurs, c’est juste un sextoy comme un autre mais un peu plus luxueux.

On notera aussi que les poupées sexuelles réalistes sont aussi très utilisées en couple afin de tenter le sexe à trois. Une manière ludique de réaliser un vieux fantasme en évitant d’éventuels problèmes relationnels comme la jalousie qui peut naitre avec ce genre de pratiques. Croyez-le ou non, c’est quelque chose d’assez répandu chez les personnes qui investissent dans ces jouets sexuels. Si vous pensiez avoir fait le tour de votre sexualité de couple, les poupées réalistes peuvent clairement ajouter un peu de piment.

La robotique de la sexualité ?

Quand on parle de robotique, on pense immédiatement à ces robots humanoïdes évoqués en préambule de cet article. Toutefois la robotique, c’est avant tout de la mécanique. Des choses que l’on peut voir dans la plupart des sextoys du marché. Les vibrations et les mouvements de va-et-vient sont aussi une partie de la robotique. Finalement un vibromasseur est un robot mais avec des fonctionnalités basiques. Tout est une question de point de vue. Evidemment lorsque l’on voit les derniers robots humanoïdes qui ont été présentés au public, l’imagination nous renvoie vers des choses que l’on a pu voir dans le cinéma de science-fiction comme Blade Runner. Le robot sexuel est un vrai fantasme pour beaucoup. Si on est encore loin de ce que l’on peut voir dans les longs métrages, certains fabricants commencent à inclure dans ces poupées réalistes des fonctionnalités robotiques mais aussi de l’intelligence artificielle.

Nous sommes clairement aux balbutiements mais des produits existent notamment chez Latex Sexy Doll, une société française qui s’est spécialisée dans ce genre de poupées. Leurs robots sont aujourd’hui capables d’avoir des petites discussions grâce à l’IA (en anglais seulement pour le moment) mais aussi de réagir durant l’acte avec des gémissements de plaisir. En terme de robotique pure, ces poupées peuvent aussi réaliser des fellations. On imagine qu’à l’avenir, ils proposeront aussi des modèles capables d’exécuter des cunnilingus. On ne parle pas, bien évidemment, de robots autonomes mais de machines qui commencent à réaliser certaines tâches spécialisées pour notre plaisir.

Poupée sexuelle réaliste

Bien évidemment, ces modèles ont des tarifs bien plus élevés que les poupées classiques mais il est important de comprendre qu’ils commencent à exister et on imagine aisément que d’ici une petite dizaine d’années, on verra apparaitre des robots bien plus avancés à la vitesse où vont les choses. Les IA étant, elles aussi, à leurs débuts, on pourra très probablement avoir des conversations crédibles avec ces machines dans quelques temps. Les technologies des marchés mainstreams vont clairement avoir un impact sur les poupées sexuelles et cela a déjà commencé.

Il faudra toutefois que certaines mentalités changent et que l’on accepte que leur aspect, bien que réaliste, reste factice et que l’on est plus sur quelque chose de l’ordre du fantasme plus qu’un grand remplacement des humains. On parle de sextoys de luxe. Ce qui est certain c’est qu’il y a une demande. La multiplication des fabricants de poupées réalistes montre bien qu’il y a là un marché qui est en train de se dessiner et il est évident que la réduction des coûts, à l’avenir, pourrait bien inciter plus de personne à franchir le pas.

Si ça n’est pas une vraie solution pour lutter contre la solitude, c’est un pansement qui semble avoir des effets bénéfiques chez certaines personnes. Toutefois il ne faut pas voir là juste un placebo qui vise à régler des problèmes sociétaux mais bel et bien un jouet sexuel qui peut être amusant à utiliser seul ou en couple. Reste à savoir ce qui est plus important pour vous, le jugement des gens qui n’ont rien à faire de vous ou votre plaisir. La vérité, c’est que l’on sait quel est la meilleure réponse.

Acheter une poupée sexuelle réaliste

Nous avons besoin de vous !Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux si vous voulez soutenir le site. Vous pouvez également nous financer sur Utip.