Les héritiers de Destruction Derby

0
22

Envie de broyer de la tôle et de froisser de la ferraille ? Destruction Derby sorti sur la première PlayStation avait marqué les esprits et il aura même eu le droit à une suite toute aussi fun. Si ce genre de titres se font rares, certaines licences continue à perpétuer cette tradition, loin des simulations un peu trop exigeantes qui ont plus la cote de nos jours.

Wreckfest

Destruction Derby

La licence des Destruction Derby fait un peu figure de référence dans le genre. Pour la première fois, on pouvait réellement voir les impacts sur les véhicules et ce qui avait la particularité d’avoir une influence sur le gameplay. Il n’était pas rare de finir une partie sur deux roues et avec le capot en moins. Si tous les épisodes ne valent pas vraiment, je vous conseillerais de vous tourner vers les deux premiers opus publiés sur la première PlayStation bien que je trouve, personnellement, le second beaucoup plus drôle.

Flatout

D’aussi loin que je me souvienne, la licence Flatout est apparu quelques années après Destruction Derby. Calquant son gameplay sur son aîné mais en y ajoutant des mini-jeux dans lesquels il faudra faire valdinguer le pilote dans des jeux de quilles et tout un tas d’autres délires du même genre. Le moteur du jeu allait un peu plus loin en proposant des environnement destructibles. Encore une fois, la licence s’est un peu perdu en chemin et c’est plus du côté des premiers épisodes qu’il faudra se tourner bien que le récent Flatout 4 Total Insanity reste intéressant et semble donner une meilleure direction à cette série.

Burnout

Proposé par Electronic Arts, la licence Burnout ne propose pas exactement des courses de stock car mais les accidents font partie intégrante du gameplay. Plus vous enverrez voler vos adversaires dans le décor et plus vous gagnerez de points. Si Burnout Paradise propose un open world particulièrement original, pour ma part, c’est le troisième épisode qui m’a le plus marqué. Entre les takedowns endiablés et les mini-jeux de crash, ce titre est particulièrement fun et, il faut bien l’avouer, a très bien vieilli.

Dirt Showdown

La licence Dirt aura eu le droit à son petit spin off orienté stock car. Egalement très fun, il n’a pas forcément rencontré un grand succès et l’accueil mitigé du public en fait un titre qui ne plaira pas forcément à tout le monde mais il permet tout de même de passer d’excellents moments à défoncer du métal. Pas forcément mon meilleur souvenir vidéoludique mais au prix où il doit être trouvable de nos jours, n’hésitez pas à le tester.

Wreckfest

Dernière licence en date sortie sur nos machines récentes, Wreckfest fait figure d’héritier direct à Destruction Derby. On y retrouve tout ce qui faisait le fun de cette licence comme les arènes. Bien que le titre souffre d’un “problème de réalisme” inhérent au jeu vidéo moderne, il n’en reste pas moins amusant. Peut être un peu moins arcade sur certains points mais ce sont des heures de fun en vue.

Dangerous Driving

A l’initiative d’anciens de chez Criterion, Dangerous Driving se veut être la suite spirituelle des Burnout sortis au début des années 2000. Calquant très clairement le gameplay de Burnout 3, ce titre reprend tous les codes de la série. Bien qu’il y a là un manque évident de moyen, ce studio indépendant devrait revenir avec une suite qui sera très probablement un peu plus aboutie bien que le fun soit toujours là.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here