#LeLIVE : l’histoire d’un flop qui fera cas d’école ?

0
135

Webedia fait partie des mastodontes du web et produit énormément de contenus audiovisuels. Leur dernière proposition qu’était “Le Live” a extrêmement été mal reçu. Leur chaîne Twitch a même été bannie de la plateforme de streaming au bout de quelques minutes à cause d’un petit dérapage mal contrôlé. Comment en est-on arrivé là ?

LeLiveOnAir

“C’est pas de la télé”

Les vidéastes sur le web se sont toujours défendus de ne pas faire comme la télévision. YouTube se voulait être une réelle alternative à ce vieux média qui vit probablement ses dernières années. Faire le choix d’un programme continu n’a pas vraiment de sens de nos jours où l’on est à deux clics d’un autre contenu. Il a toujours été reproché à la télévision d’imposer une certaine vision de la création. L’arrivée d’Internet a bousculé nos habitudes, on pouvait enfin regarder ce que l’on aimait quand on le souhaitait. La vidéo de flux est un très mauvais concept à la base et le porter sur le web n’a pas beaucoup d’intérêt.

Copier les codes de la télévision, et même s’ils s’en défendent, ça ne peut pas fonctionner. C’est d’ailleurs pour cette raison que les audiences des grandes chaînes nationales n’ont cessé de diminuer ces 20 dernières années. Ajoutons à cela des moyens réduits et on avait là un cocktail pour un échec programmé. Parce que le web ne pourra jamais être comme la télévision, faire comme si on pouvait faire aussi bien avec 10 fois moins d’argent, c’est utopique. Il faut proposer autre chose.

Du feat et du fun

Rassembler de nombreux “influenceurs” c’est un peu le leitmotiv de Webedia. Sur le fond, ça n’est pas totalement absurde et ça a déjà porté ses fruits sur YouTube. Mélanger les audiences permet d’attirer plus de curieux sur un programme mais ça ne fait pas tout. Si l’ambiance de “Le Live” était bon enfant, les soucis techniques n’ont rien arrangé. Encore une fois, il s’agit du web et il aurait été assez étonnant qu’il n’y ait pas de couacs. On y est habitué, les moyens sont réduits sur Internet.

Pour moi, et d’après ce que j’en ai vu (je n’ai pas tout regardé), cette émission était vide. Elle ne proposait pas grand chose si ce n’est une bande de potes qui s’amusent dans un bel endroit. On est vraiment pas loin d’un Loft Story. Faire un live est une chose, proposer du contenu en est une autre. Je crois que “Le Live” n’avait rien à dire et c’est tout le problème. Mettre des personnalité à l’écran et attendre que l’argent pleuve, c’est un peu triste, vous ne trouvez pas ?

La marque de Webedia

Quand de grosses productions sont arrivées sur YouTube, beaucoup avaient vu là un mauvais présage de l’avenir de la vidéo en ligne. On a tout de même eu le droit à des émissions et des sketchs plutôt sympas. Bien que je ne sois pas très client de ce type de contenu, d’une certaine manière, ils ont apporté des moyens aux créateurs et, sur le papier, c’est plutôt positif. Malheureusement, ces contenus sont vite devenus calibrés, lisses et optimisés pour la rentabilité. L’argent est important mais il y a peut être d’autre moyen pour y arriver.

“La bande de pote qui s’amuse” à l’écran est un type de vidéo qui a tout à fait sa place sur le web. Chacun est libre de faire ce qu’il veut et de regarder ce qu’il aime. Le problème, selon moi, c’est que l’on ne fait plus que ça. Ce manque de diversité commence peut être à déboucher sur une sorte d’impasse et ces émissions vues et revues vaguement calquées sur les talk shows télévisuels n’ont peut être plus leur place ?

Des choses à dire

Je crois que tout le fond de cet échec critique vient du fait qu’il ne se passait pas grand chose. Des moments plein de vide entre-coupé de secondes assez gênantes. Tenir plusieurs heures devant une caméra est un vrai défi et il faut avoir des chose à montrer et pas seulement meubler pour occuper l’espace. Pour ma part, j’étais assez mal à l’aise durant la demi-heure pendant laquelle j’étais devant “Le Live”. J’attendais qu’il se passe réellement quelque chose d’intéressant. Pour le coup, je suis vite passé à autre chose de plus constructif.

Je ne doute pas qu’il y a eu des gens qui ont apprécié ce show mais je m’interroge tout de même sur le prix que sont prêts à payer les vidéastes/influenceurs pour laisser leur image se faire égratigner par ce type de programme. Evidemment que l’argent est un argument pour elles.eux mais je ne suis pas persuadé que cela servira l’avenir de leur carrière. Être associé à ce genre de vide cosmique, ça n’est pas forcément très bon.

Ça n’est pas de la télé ? Ne faites pas de la télé.

Une web TV n’aura jamais les moyens qu’ont pu avoir les chaînes de télévision. C’est un fait. Se revendiquer de “ne pas faire de la télé” et en reprendre de nombreux codes, ça n’a pas de sens. Il n’y avait rien d’original, ni de neuf dans “Le Live”. Ajoutons à cela un réel manque de préparation (c’est en tout cas le sentiment que j’en ai) et il en a résulté un flux continu de rien. C’est d’autant plus regrettable que les personnes présentent devant la caméra ont, pour la plupart, beaucoup de talent et savent faire de belles choses.

J’imagine qu’ils s’en remettront et qu’ils sont actuellement en train de lire la pluie de Tweets autour de leur émission. Je crois qu’il est possible d’en faire quelque chose de bien mais peut être faudrait-il revoir ses prétentions à la baisse, proposer un show moins long et qui a plus de choses à nous dire. Avoir des invités de qualité et leur poser des questions intéressantes et discuter de sujets peut être plus sérieux serait aussi appréciable. On peut rigoler et s’amuser mais ça ne fait pas un contenu pertinent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here