Le jeu vidéo est-il un art ?

0
41

Alors que le Pass Culture fait beaucoup parler de lui sur les réseaux sociaux, des voix s’élèvent contre l’intégration des jeux vidéo à l’offre. Difficile de dire si c’est de l’incompréhension, de la bêtise, du troll ou tout simplement une méconnaissance du sujet qui entraîne ces points de vues complètement à côté de la plaque.

Atari 2600

Oui, le jeu vidéo est un art. On l’accuse souvent de faire l’apologie de la violence notamment à cause des jeux populaires qui consistent à se massacrer entre joueurs. Evidemment, si on concentre son attention sur à peine 10% de la production vidéo-ludique, on ne peut qu’avoir une vision biaisée de la réalité. C’est aussi oublier les communautés qui se forgent autour de ces titres et les échangent qu’ils peuvent générer. Même pour ces FPS les plus bas du front, ils amènent souvent au dialogue et à la discussion, n’est-ce pas là le but de tout art ?

Dans le milieu, le terme « artiste » est utilisé au quotidien et pour cause. Un monde ouvert comme celui de GTA, que l’on aime dénigrer, relève du niveau de la toile de maître, que cela plaise ou non, les productions de Rockstar sont des chefs d’œuvres, encore faut-il s’intéresser à ce qu’ils ont à raconter et ne pas se limiter à ce que la presse généraliste veut bien nous en dire.

Il y a tout un pan du secteur qui concentre ses efforts sur les aspects visuels (et donc artistiques) avec, très souvent, un message fort qui a beaucoup plus d’impact que n’importe quelle toile ou long-métrage. Le spectateur est aussi acteur. C’est le meilleur moyen d’impliquer une personne quand on a quelque chose à dire. N’en déplaise aux mauvaises langues, le jeu vidéo a beaucoup de choses à raconter et le fait souvent beaucoup mieux que n’importe quelle forme d’art.

Je ne vais pas vous dresser une liste de titres pour illustrer mes propos, les Internautes le font régulièrement sur les réseaux sociaux. Le fait est que TOUS les jeux vidéo sont artistiques même le plus médiocres. Même si sur ce point, cela reste totalement subjectif. Il suffit de voir comment la culture du pixel est devenue populaire ces dernières années. On peut trouver les jeux des années 80 moches mais dans les faits, ce style graphique est devenu un art à part entière (on parle de « pixel art »).

Il y aussi cet argument fallacieux de vieux cons qui pensent que les ados passent trop de temps devant les écrans, c’est oublier à quel point on pouvait s’emmerder à leur âge. Aujourd’hui, tout le monde est connecté avec tout le monde et les jeux en réseaux favorisent des échanges qui n’existaient pas à l’époque pré-Internet. On s’offusque que les jeunes ne « parlent plus entre eux dans la vraie vie », à ceux qui pensent de cette manière, je leur demanderai : à quand remonte la dernière fois que vous avez parlé avec votre voisin de pallier ?

Le jeu vidéo c’est bien plus que le cinéma, la musique et la peinture. C’est tout cela à la fois. Cette génération connectée est face à beaucoup plus de points de vues et d’idées que nous ne l’avons jamais été et le jeu participe à ces échanges. C’est tout ce que l’on doit attendre d’une oeuvre, quelle qu’elle soit. On peut estimer que le jeu vidéo n’est pas un art mais dans la pratique les retombées sont les mêmes qu’un bon livre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here