Je suis allé au bout de l’expérience Ubisoft avec Watch Dogs Legion

0
354

Si vous me lisez régulièrement, vous savez que j’ai toujours plus ou moins eu un problème pour accrocher aux titres de chez Ubisoft. Si leurs open world sont excellents et que le gameplay est rarement décevant, j’ai réellement du mal avec les histoires qu’ils essaient de me raconter. Etant une personne jusqu’au-boutiste, j’avais investi dans le season pass afin de mieux comprendre pourquoi tout cela était si populaire.

Watch Dogs Legion - Selfie

« C’est marrant »

Je l’avais déjà évoqué mais un titre comme Watch Dogs Legion reste fun. Si on fait assez rapidement le tour des mécaniques du jeu, il n’en reste pas moins un divertissement intéressant avec la promesse de longues heures de jeu. Je ne m’étalerais pas une nouvelle fois sur le scénario que j’ai, encore une fois, trouvé assez creux malgré un univers particulièrement riche et créatif. Le DLC Bloodline a apporté du nouveau contenu, des nouveaux personnages jouables et une nouvelle histoire. Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment mais très clairement ce titre fait partie de ces jeux « oubliables » et qui ne marqueront pas ma culture de gamer. Chez Ubisoft, les DLC sont devenu un standard dans la plupart de leurs titres. Un jeu comme Watch Dogs est d’ailleurs très propice à ce genre de contenus. Que ce soit au niveau cosmétique ou en terme de nouvelles missions à accomplir. Il faut dire que cet open world permet beaucoup de choses bien que, selon moi, très sous-exploité.

Je mentirais en disant que je n’étais pas content de ce que m’a proposé ce season pass, on en a pour son argent, c’est un fait mais cela reste très superficiel. Un gameplay répétitif c’est le lot de bon nombre de jeux mais c’est là où la narration peut faire la différence. Le DLC a bien tenté quelques petites choses sur ce point mais c’est essentiellement du fan service pour les amateurs de la franchises. Toutefois il y a quelques moments intéressant comme le développement du personnage de Wrench dont je vous avais déjà parlé.

Darcy Clarkson

Le crossover avec Assassin’s Creed reste lui aussi très superficiel et si certains environnements sont vraiment chouettes et les clins d’œil à la série font plaisir, cette nouvelle (courte) aventure ne sert essentiellement qu’à introduire un nouveau personnage jouable dans une ville vidé de son contenu par les joueurs les plus chevronnés. On se retrouve alors avec de nouvelles mécaniques intéressantes mais il n’y a plus rien à faire. C’est assez triste en vérité. Ce petit DLC n’apporte pas grand chose si ce n’est, encore une fois, du fan service et quelques missions que vous terminerez rapidement.

C’est assez dommage, d’autant plus que le personnage de Darcy Clarkson aurait mérité un peu plus de développement. Basiquement, c’est un assassin à Londres qui cherche son frère et c’est à peu près tout. Pour moi, ça n’est pas très encourageant pour la suite et les contenus qui arriveront pour la deuxième année. Pour ma part, l’aventure s’arrêtera ici.

La formule Ubisoft

Pour être tout à fait honnête, c’est la première fois que j’expérimente les DLC en provenance de chez Ubisoft. Dans l’ensemble, je dirais que j’en ai eu pour mon argent mais il reste cette impression que l’on a pas été au bout des choses. L’univers est déjà en place, la plupart des mécaniques bien huilées et ces nouveaux contenus auraient dû offrir plus de développement à des personnages que l’on connaissait déjà bien ou à Darcy dont on ne sait toujours pas grand chose. C’est assez regrettable d’autant plus que le studio n’avait qu’à se concentrer sur ces points. Comme souvent, c’est au niveau de l’écriture qu’Ubisoft pêche. Je pense que tout le monde est d’accord pour dire qu’ils savent faire des bons jeux mais cette façon d’aborder les histoires coince souvent avec moi.

Le système de DLC reste honnête et si je n’ai pas eu le sentiment de m’être fait arnaquer avec ce season pass, je trouve vraiment regrettable qu’ils n’ont pas apporté grand chose à l’univers. Typiquement Abstergo Industries avait toute sa place dans le monde de Watch Dogs et ça a été totalement été passé sous silence. Faire le lien entre deux séries phares c’était pourtant plus que prometteur. Sans parler d’un potentiel spin off où ces liens auraient été développés. C’est Ubisoft, une entreprise qui se contente, toujours selon moi, a produire des titres qui doivent plaire au plus grand nombre et ça semble fonctionner sur une grande partie du public gamer. Une entreprise qui se refuse à prendre des risques, même minimes, c’est assez triste d’autant plus que leurs franchises sont bien installées maintenant.

Alors oui, Watch Dogs Legion et ses DLC vous feront passer un bon moment. Le season pass reste une « bonne affaire » mais pour moi, ça n’aura pas été aussi loin que ça aurait dû. Si je vais regarder ce qu’ils proposeront pour la deuxième année, il est assez peu probable que je poursuive cette aventure. En terme de gameplay pur, j’ai fait le tour du titre et j’imagine mal Ubisoft changer son cahier des charges pour proposer une narration plus profonde. C’était sympa, j’aurais tenté l’expérience jusqu’au bout mais je passerai très vite à autre chose. Il y a là un certain manque de maturité dans l’écriture et c’est réellement un point qui demanderait à être travaillé à l’avenir.

Dans ma folle aventure de reconquête des titres Ubisoft, il ne me reste plus que la franchise Far Cry à laquelle je n’ai jamais accroché si ce n’est Primal qui offrait un peu d’originalité dans son univers. Je vous en reparlerai très probablement (ou pas).

Nous avons besoin de vous !Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux si vous voulez soutenir le site. Vous pouvez également regarder une publicité pour nous soutenir financièrement ou rejoindre notre page Tipeee.