Google revoit ses guidelines à l’attention des webmasters

D’aussi loin que je m’en souvienne, Google a toujours prodigué des conseils pour les webmasters. Ces fameuses « guidelines » qui permettent de définir ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Si vous êtes référenceur, vous en avez probablement connaissance. Toutefois, le géant de la recherche vient de les mettre à jour.

White Hat ou Black Hat ?

Dans le domaine du référencement, on peut catégoriser deux types de personnes. Celles qui vont, effectivement, respecter les recommandations de Google et tout mettre en œuvre pour offrir des contenus de qualité et de l’autre, des personnes qui vont tenter les déjouer les rouages des algorithmes avec des méthodes pas forcément recommandables. Si vous faites un peu de SEO, j’imagine qu’il vous est déjà arrivé d’être dans une zone grise qu’il est difficile de définir en tant que bonne ou mauvaise pratique. Certains s’en sont fait une spécialité et on parle même de Grey Hat parfois.

Ici, avec cette mise à jour des guidelines, Google clarifie certains points, histoire de remettre un peu d’ordre dans tout cela. Si pour l’essentiel, rien n’a réellement été modifié, il reste intéressant de constater les efforts de Big G pour améliorer sa communication avec les webmasters. Typiquement, ces dernières années, Search Console a fait beaucoup de progrès sur ce point. Aujourd’hui, cet outil peut donner de précieuses informations sur ce qui ne va pas sur votre site.

Cela a souvent été le reproche fait à Google qui avait assez de mal à communiquer sur son algorithme propriétaire et fermé. Même si on souhaite travailler de manière éthique, il est parfois difficile de comprendre pourquoi certaines choses fonctionnent mieux que d’autres. Il faut être réaliste, on connait les bonnes pratiques, on les applique mais on ne sait pas toujours pourquoi parfois ça passe et parfois pas. Tout le secteur du SEO avance clairement à l’aveugle. On s’en tient à certaines mesures et à certaines théories qui ne sont pas toujours exactes.

Trois grands axes de recommandations

Ces nouvelles guidelines se déclinent en trois parties. Tout d’abord avec l’aspect technique qui explique comment faire pour que votre site soit indexé dans Google (et par extension dans les moteurs de recherche). Si vous faites du référencement, vous n’y apprendrez pas grand chose de nouveau mais cela reste intéressant de se rafraichir la mémoire.

Une seconde partie se concentre sur le spam et détaille toutes les techniques qui ne sont pas acceptables. C’est probablement ce sujet qui est le plus intéressant tant les manières de filouter l’algorithme se sont multipliées ces 10 dernières années. On notera aussi la mention des contenus visant à harceler des personnes en ligne. Une note clairement adressée aux sites communautaires et aux réseaux sociaux.

Enfin, Google donne de nombreuses clés afin de vous aider à améliorer votre présence dans les moteurs de recherche. Des articles très détaillés sur beaucoup de sujets en fonction du type de contenu que vous produisez en ligne. C’est la partie la plus complète de ces nouvelles recommandations et c’est une véritable mine d’or si vous avez besoin de précisions, en cas de doute.

Dans l’ensemble, je dirais qu’on n’y apprend pas grand chose de neuf pour ceux qui ont un peu de bouteille dans le métier mais cela reste une lecture saine. Étonnamment bien construit, la page officielle des recommandation de Google vient compléter le site déjà très pertinent dédié aux développeurs/webmasters. En revanche, si vous êtes néophyte, c’est une lecture indispensable et toutes ces bonnes pratiques peuvent aussi être appliquées pour tous les autres moteurs de recherche.

Nous avons besoin de vous !Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux cela nous aide vraiment beaucoup. C'est très important. Vous pouvez également nous financer sur Utip afin que nous puissions rester indépendants.