Et si la révolution Nvidia passait par le software ?

0
40

Alors que le concurrent direct de Nvidia, AMD, est en train de grappiller des parts de marché importantes et qu’ils équiperont les consoles next-gen. La bataille va-t-elle réellement se faire sur le hardware ? Nvidia semble, en tout cas, se tourner vers d’autres horizons.

Geforce RTX 2080Ti

Qui a la plus grosse ?

C’est souvent à base de benchmarks que la comparaison de fait entre les marques de processeurs. La technologie de gravure a longtemps était la chose la plus importante dans cette course à la puissance. Si AMD a clairement gagné son pari sur cette question, côté logiciel, on ne peut pas en dire autant. Ces dernières années, Nvidia a beaucoup travailler son software. Ne serait-ce que son client drivers qui propose des mises à jour et des configurations automatiques des jeux en fonction de votre matériel. D’aussi loin que je me rappelle, c’est l’une des raisons qui m’avaient fait choisir cette marque face à ATI, à l’époque. Leurs interfaces ont toujours été plus agréables et, mine de rien, à puissance égale, c’était un argument.

Si les choses ont un peu évolué sur cette question, AMD a clairement mis le paquet sur le hardware depuis une dizaine d’années pour rattraper son retard sur ses concurrents. C’était essentiel, on se souvient des turbines qui tournaient dans nos PC équipés de leurs processeurs dans les années 90. La quantité de chaleur que dégageaient leurs processeurs à l’époque me permettait de chauffer ma chambre (true story). Aujourd’hui, ces deux géants des puces graphiques sont au coude à coude et même si AMD est en train de gagner du terrain, Nvidia ne semble pas trop s’inquiéter si on en croit l’orientation que semble prendre l’entreprise.

RTX ON

La récente campagne de Nvidia autour du ray tracing avait plutôt bien fonctionné et avait même été la source de quelques mèmes sur le web. Le fameux RTX ON montrait les apports de cette technologie qui sera, de toute façon, disponible chez tous les constructeurs de GPU sur PC et consoles. Longtemps leader du marché, la marque ne s’est toutefois pas reposée sur ses lauriers et a continuer à explorer du côté de la recherche et du développement notamment autour des réseaux neuronaux et de l’intelligence artificielle. Cette nouvelle technologie est désormais capable de faire de nombreuses choses et Nvidia l’a bien compris.

Pour le grand public, le RTX c’est surtout ce fameux ray tracing et il n’est donc pas étonnant que leur communication ait essentiellement tourné autour de ça. C’est probablement ce qui est le plus impactant visuellement et ce qui fera vendre des cartes graphiques mais les nouvelles API vont beaucoup plus loin que ces jolies lumières dans les jeux. En effet, c’est toute une panoplie d’outils qui sont proposés aux développeurs et aux joueurs qui pourraient bien créer une petite révolution dans le secteur du software qui a longtemps été stagnant.

RTX Voice, DLSS 2.0

Parmi les récentes annonces de Nvidia, RTX Voice a conquis bon nombre de streamers avec cette incroyable technologie qui permet de supprimer en quelques clics, tous les bruits parasites de votre micro. Ta mère passe l’aspirateur pendant ton stream ? Pas de problème, en activant ce plugin, vos viewers n’entendront que le son de votre voix. L’effet est saisissant et de nombreux vidéastes ont tenté l’expérience et il faut bien avouer que cette fonctionnalité est efficace. Utilisant une IA et les récents processeurs qui équipent les cartes graphiques RTX, le constructeur fait la démonstration que leurs GPU sont désormais capables de beaucoup de choses.

Probablement moins impressionnant visuellement, la technologie DLSS était assez prometteuse mais il faut avouer que les rendus n’étaient pas vraiment bons lors des premières présentations. Nvidia a remis le couvert, et offre désormais le DLSS 2.0 sur toutes ses cartes graphiques RTX. Une technologie, elle aussi basée sur l’IA, qui est capable d’améliorer la qualité des graphismes. Si les résultats ne sont pas forcément tape-à-l’œil visuellement, c’est du côté de l’optimisation que la révolution s’opère. Le fabriquant annonce -modestement- des performances jusqu’à +40%, là où sur certains titres, on est carrément sur du +100%. Concrètement, Nvidia propose une amélioration graphique tout en divisant la consommation des ressources par deux.

Toujours dans la course

AMD a de vrais arguments notamment en terme de prix mais le fait est que Nvidia a réellement travaillé du côté software et auraient énormément de choses à proposer si jamais il perdait dans cette course au hardware. Mine de rien, les optimisations du DLSS permettront d’obtenir des performances incroyable même avec les puces d’entrée de gamme. Pour le coup, on s’interroge si commercialement c’est intéressant pour eux. En effet, quel seront les arguments pour vendre leurs cartes haut de gamme si les modèles plus abordables peuvent atteindre de tels performances. La 8K à 144FPS ? C’est peut être cet objectif que s’est fixé la marque.

J’ai un peu le sentiment que l’annonce du DLSS 2.0 est un peu passée inaperçue pourtant c’est bien là qu’il est en train de se passer un profond changement sur le marché. Du côté de chez AMD c’est assez timide mais des choses existent aussi, notamment leur techno SenseMi qui gère la puissance des processeurs à la demande. Pas très sexy pour le moment mais la guerre va probablement se faire du côté software également. Si AMD planche effectivement sur ce genre de choses, elles pourraient bien arriver dans les consoles au fil des mises à jour. C’est la promesse de plus beaux jeux avec le même hardware et ça, c’est génial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here