Est-il réellement possible de construire une communauté sur TikTok ?

Voilà plus d’un an maintenant que je me suis lancé dans l’aventure TikTok. J’y ai appris beaucoup de choses mais s’il y a bien un aspect complexe, c’est ce fameux algorithme « magique » qui peut rendre la tâche difficile.

TikTok

La découverte de nouveaux talents

La grosse force de TikTok, c’est sa capacité à réussir à mettre en avant des créateurs qui n’ont pas forcément déjà une grosse audience. Concrètement si vous produisez des contenus intéressants, vos vidéos seront vues. Quelque soit votre nombre d’abonnés. C’est d’ailleurs ce point très précis qui fait de TikTok une plateforme à part. Un mode de fonctionnement plutôt pertinent et qui fonctionne très bien. Toutefois tout n’est pas parfait. Certaines vidéos peuvent percer « pour de mauvaises raisons ». On voit d’ailleurs des vidéastes exploiter ces failles en faisant, par exemple, des boucles qui peuvent être trompeuses et qui incitent les viewers à regarder le contenu plusieurs fois. Une chose qui fait gonfler artificiellement le watchtime. Il peut aussi arriver que certains créateurs se retrouve au cœur de moqueries ou de polémiques. La communauté étant très active dans les commentaires dans ce genre de cas, ces vidéos sont également poussées. On a même vu des créateurs en jouer et en faire leur principal contenu.

TikTok teste en permanence les nouvelles vidéos et il n’est pas rare de tomber sur quelqu’un qui a assez peu d’abonnés et peu de vues. Tout n’est pas toujours qualitatif mais il faut bien avouer que, dans l’ensemble, ça fonctionne assez bien. En revanche, la plateforme a un très gros problème avec les contenus volés. Des contenus qui peuvent grandement vampiriser l’audience des créateurs légitimes. Selon moi, il y a un vrai travail à effectuer sur ce point. Il n’est pas rare de tomber sur des extraits en provenance de YouTube, Twitch ou de médias traditionnels publiés par des personnes non-légitimes. Une chose qui ne donne pas forcément une très bonne image à la plateforme. Pourtant la modération est assez radicale (trop parfois) sur d’autres sujets mais reste très inefficace pour éradiquer les contenus sous copyright. Il ne fait aucun doute que cela ne pourra pas continuer ainsi à l’avenir. Il reste important de préciser que la diffusion d’œuvres dont on n’a pas les droit reste illégale et peut entrainer de lourdes amendes. Une chose à pondérer puisque ce n’est que le « deepTok ».

En effet, la communauté TikTok apprécie l’authenticité. Il y a beaucoup de personnes qui se sont retrouvées sous les feux des projecteurs alors qu’elles n’étaient pas forcément vidéastes au départ. Des gens intéressants ou qui ont des talents particuliers se retrouve alors propulsés au sommet. C’est probablement de là que ce réseau tire son identité. Pour faire simple, tout le monde a sa chance.

Les limites de l’algorithme

En travaillant un minimum ses contenus et en apportant une vraie valeur ajoutée, on peut vite fédérer de nombreux abonnés. Malgré tout, le fonctionnement reste algorithmique. Pour prendre mon cas, où plus de 15k personnes se sont abonnées à mon compte, mes vidéos ne leur sont pas forcément montrées. Enfin, pas toujours. Parce que l’algorithme ne semble pas diffuser les abonnements en priorité aux viewers. Typiquement sur chacune de mes nouvelles vidéos, je touche une nouvelle audience. Il y a bien évidemment des followers fidèles mais concrètement, pas ce que j’appellerais réellement une communauté. Des personnes semblent apprécier mon travail mais ne voient pas forcément ce que je produits au quotidien. Pour moi, ça reste assez problématique. Ce gens que l’on a réussi à convaincre ne reviendront pas forcément nous voir.

J’ai le sentiment que l’on est tout le temps dans une démarche d’acquisition plus que de fidélisation. Difficile de savoir si les contenus récents auraient donc pu plaire à ceux qui avaient apprécié les précédents. J’imagine que cela fonctionne mieux pour les contenus plus populaires mais le fait est que les gens qui aiment réellement ce que vous faites ne vous voient pas forcément. Bien entendu, je constate toutefois qu’il y a réellement un noyau dur de personnes qui regardent presque toutes mes vidéos mais c’est loin d’être la majorité de mes abonnés. Notez qu’il s’agit là de mon expérience et qu’il est possible que les créateurs de contenu qui brassent des audiences bien plus larges soient moins concernés par cela mais je trouve dommage de ne pas pouvoir toucher mes propres abonnés.

J’ai aussi le sentiment que les utilisateurs TikTok ne se rendent pas bien compte qu’ils ont a disposition deux flux distincts. Le fameux « Pour toi » mais aussi l’onglet « Abonnements ». C’est le premier qui est montré par défaut et on est vite happé par la frénésie du scrolling. A tel point que je me demande si ce système d’abonnements est pertinent puisque les gens se contenteront de ce qu’a à proposer l’algorithme. Il y a peut être une réelle recherche de contenus frais de la part des utilisateurs. Je n’ai malheureusement pas pu trouver de statistiques sur l’utilisation de ces deux onglets mais j’imagine que c’est le « Pour toi » qui est massivement consulté.

Des abonnés mais pas de communauté ?

Encore une fois, je suis débutant sur la plateforme mais je n’ai pas encore le sentiment d’avoir fédéré quoi que ce soit sur TikTok. Il y a énormément de personnes qui me suivent mais dans la pratique, elles assez peu nombreuses à regarder mes vidéos. Il est évident que c’est le type de contenu que j’ai envie de proposer qui ne fera jamais le buzz mais cela reste assez regrettable de ne pas pouvoir toucher ceux que ça intéresse. Un problème assez inhérent aux réseaux sociaux modernes. Bien entendu, il y a aussi la qualité de mes productions qui s’est grandement améliorée en un an mais qui est loin d’être parfaite. Depuis quelques semaines, je travaille mieux mes hooks (accroches) et ça a tendance à mieux fonctionner mais, là encore, je touche une nouvelle audience à chaque fois.

La plateforme est encore très jeune et elle a évidemment beaucoup d’axes de progression à mettre œuvre. Si pour les marques c’est une véritable aubaine, pour les créateurs c’est peut être plus complexe. Pourtant c’est eux qu’il faut chouchouter le plus car ce sont ceux qui attirent une grosse part de l’audience. Toutefois c’est le modèle économique qui a été adopté sur de nombreux réseaux sociaux et qui vise à faire payer ceux qui souhaitent toucher leurs abonnés. Les algorithmes sont un peu devenus la norme et on a peut être un peu perdu le lien avec nos viewers. Sur ce point, Facebook semble faire machine arrière et proposer un fil d’actualité qui mets plus en avant les gens que l’on suit. Un fonctionnement qui parait basique mais qui a longtemps été mis de côté.

Encore une fois, il ne s’agit là que de mon expérience personnelle et la qualité de mes contenus ne permet peut être pas encore de toucher tout le monde. Je pense tout de même qu’avoir une communauté fidèle permet aussi recevoir des critiques constructives par des personnes qui vous connaissent bien. Sur TikTok, il m’arrive de lire des critiques mais souvent par des gens qui n’ont vu qu’une seule de mes vidéos. Un avis qui peut être un peu biaisé parfois. En tout cas je prends du plaisir à produire ces contenus et cette plateforme est une bonne école pour se faire la main. En un an, j’ai déjà appris tellement de choses et étant particulièrement perfectionniste, j’espère que j’arriverai à augmenter encore plus la qualité de mes vidéos.

Nous avons besoin de vous !Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux si vous voulez soutenir le site. Vous pouvez également nous financer sur Utip.