Dragon Ball GT : Le mal aimé

0
21

Rien qu’à l’évocation de ce nom, les fanboys prennent feu instantanément. Dragon Ball GT, la suite de Dragon Ball Z a semble-t-il été très détestée dans le monde entier. Véritable catastrophe ou un problème d’attente trop élevée ? En tout cas, une chose est sûr, la série a tellement été critiquée qu’elle n’est même plus canon dans l’univers de Son Goku.

Dragon Ball GT

Il suffit de voir comment les figurines de cette série ne se vendent même pas en vide grenier pour comprendre à quel point elle a déçu bon nombre de fans. Il faut dire que Dragon Ball Z avait mis la barre assez haute et ça n’est pas pour rien que c’est le shonen le plus populaire. Il était évident que faire mieux que ce qu’avait amorcé la saga aurait été compliqué et pour ne pas tomber dans la surenchère, les scénaristes ont eu la bonne idée de faire rajeunir Son Goku.

Une sorte de retour à la case départ qui permettra de repartir à l’aventure pour trouver les Dragon Balls. En vérité, je vous le dit, c’était une excellente idée. Le personnage principal étant devenu le type le plus fort de la galaxie, c’était une bonne chose que de lui redonner un vrai défi à surmonter.

Les critiques ont aussi beaucoup évoqué le personnage de Trunks qui était devenu une espèce de mauviette. Le fait est que la paix était revenu sur la Terre et que la plupart de nos héros n’avaient pas de raison de continuer à s’entraîner. D’autant plus que Son Goku était devenu le protecteur de la planète. Finalement, c’était assez cohérent avec la situation dans laquelle l’univers de la série se trouvait.

Alors, évidemment, je vous vois venir avec la fameuse moustache de Végéta et cette coupe de cheveux vraiment bizarre. Ok, j’avoue c’était un raté qui a vite été corrigé dans les épisodes qui suivirent. Toutefois quand on connait les délires capillaires de Bulma, sa femme, on imagine très bien qu’elle aurait pu faire un peu de forcing pour relooker son mari. Encore une fois, ça se tenait même si, effectivement, son nouveau design était très discutable.

Le personnage de Pan a, lui aussi, été vivement critiqué pourtant c’est un protagoniste intéressant qui au début de l’aventure est assez égoïste mais elle finira par prendre part au combat. Beaucoup l’on trouvé agaçante et un peu trop râleuse, c’est vite oublier de qui elle tient : Videl. Son caractère est tout à fait pertinent quand on connait l’histoire de ses parents. Le fait est que c’est une enfant qui a déjà un fort caractère et elle ne se laisse pas faire même si elle peut être maladroite parfois.

Les nouveaux design ont été vivement critiqués, encore une fois, il faut bien remettre l’histoire dans son contexte, la plupart de nos héros étaient en train de vivre une vie « normale » et n’avaient plus de raison d’être en tenu de combat. Tout le monde avaient ses occupations et ses métiers, il semblait donc normal que nos amis soient en « civils ». De plus, c’était très fidèle à l’univers d’Akira Toriyama.

Enfin, la fameuse quatrième transformation qui avait fait chauffer pas mal de clavier à l’époque. Là encore, c’était très cohérent avec l’univers. La force de Goku augmentant avec le temps, il avait tendance à ressembler de plus en plus à un signe. On le voit notamment lors de sa troisième transformation où ses sourcils disparaissent pour laisser place à des sinus frontaux plus prononcés. L’étape de la transformation en gorille étant indispensable pour atteindre le niveau 4 qui donne de plus de fourrure et une queue à notre héro était une manière de signifier à quel point Son Goku était redevenu bestial et c’était tout à fait pertinent avec le reste de la franchise.

Son Goku et Vegeta Super Saiyan 4

Si ça n’est évidemment pas la meilleure série du monde, Dragon Ball GT reste toutefois un très bon divertissement qui demanderait à être regardé avec un peu plus d’attention. D’autant plus que les intégrales ne valent qu’une bouchée de pain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here