Anvil : The story of Anvil

0
30

Que vous soyez familier ou non de la musique cataloguée comme metal, vous avez forcément entendu parler de Metallica ou de Slayer pour ne citer que les plus “mainstreams”. Mais connaissez-vous les sexagénaires Canadiens de Anvil ? Il y a fort à parier que si cette culture ne vous attire pas, vous n’ayez jamais entendu parler de ce groupe et encore moins de leur histoire pleine de rebondissements. “Anvil! The Story of Anvil” est un documentaire initialement sorti en DVD en 2009, et qui est désormais disponible sur Netflix pour notre plus grand plaisir.

Durant l’adolescence, deux potes de Toronto décident de monter un groupe et de vivre de leur passion pour la musique. Ils vont rencontrer un certain succès, et des groupes comme Metallica, Slayer ou encore Anthrax avoueront avoir été inspirés par la musique d’Anvil. Cependant, le succès ne dure pas, et ils retombent peu à peu dans l’oubli malgré une discographie fournie.

Le documentaire suit alors la vie bien rangée des membres du groupe, qui tentent désespérément de conjuguer leur passion pour la musique et le besoin de nourrir leur famille. Après une trentaine d’années de vie artistique (à la sortie du documentaire, 41 ans à présent), c’est assez dingue de voir qu’ils croient encore en leur succès et qu’ils enchaînent des concerts dans des salles exiguës devant un public plus que clairsemé. Cependant au bout du tunnel se profile une tournée des clubs en Europe, qui se révélera être un véritable pour fiasco pour le groupe.   

J’ai vraiment accroché à ce documentaire qui montre un côté très humain d’un univers que l’on croit bien huilé et tourné vers la recherche de gros sous à tout prix. Pour ceux qui ont eu le courage d’aller au bout du pénible documentaire Some Kind Of Monster consacré à Metallica, je peux vous certifier que vous allez apprécier le moment passé avec les membres d’Anvil. Là où le documentaire sur Metallica dressait le portrait de personnes imbuvables, ici vous allez avoir envie de faire de gros câlins à ces musiciens talentueux qui n’ont pas su se vendre lorsqu’il en était encore temps. Et puis ceux qui n’aiment pas le metal ou le rock, foncez quand même, je pense que vous pourrez tout de même y trouver un intérêt.

Hasard du calendrier, ils ont annoncé aujourd’hui la publication du livre tiré du documentaire sur leur page Facebook. Raison de plus de se plonger dans la discographie du groupe, certes imparfaite, mais qui regorge de morceaux très sympas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here